Fermer

La Reine de beauté du Togo lève un coin de voile sur son périple à Paris

En périple dans l’hexagone depuis le vendredi 20 octobre 2017, où elle a été, invitée d’honneur à la soirée de l’élection de Miss et Mister Cusset 2018 à l’Espace Chambon le samedi 21 octobre, la Miss du Togo 2017, n’a pas manqué de lever un coin de voile sur son séjour. Comblée d’une beauté plastique mais aussi intellectuelle, Dédévi Cornelia Adomayakpo, cette étudiante de 21 ans en 1ère année de Droit en qui rayonne la plus belle beauté togolaise, s’est confiée au confrère de David Baini.

« Ça caille depuis que je suis là. Il fait un froid pas possible en France en ce moment mais je me suis habituée à ce climat. A part le froid ici, tout va très bien pour moi. Non, c’est ma deuxième fois de séjourner en France après mon élection en tant que Miss Togo. J’étais déjà en séjour en France dernièrement dans le cadre du salon international du tourisme organisé par la ville de Paris où j’ai séjourné durant une semaine dans la capitale française », a-t-elle déclaré.

«  Retenez que la France est un beau pays avec de belles villes et des grandes routes toujours propres et bien aménagées. Je suis tombée sous le charme des citoyens de ce pays qui ont un profond respect des valeurs civiques et citoyennes. Le respect de l’environnement, le respect du code de la route et surtout celui de bonne conduite, le respect strict de l’interdiction de jeter des déchets dans les rues », a-t-elle ajouté.

Sur la question de savoir comment son mode de vie en France, la reine de beauté du Togo affirme qu’elle aime faire ses courses à pieds.

«  Faire des courses à pied, aller manger un burger dans un Mac Do ou encore aller faire des magasins sans chauffeur est l’une des meilleures choses qui me soit arrivée ici depuis mon arrivée en France. Et entre nous j’adore faire des déplacements et surtout à pied donc il n’y a aucun souci. Je suis certes Miss Togo mais j’ai aussi mes plaisirs et mes habitudes quand je fais des courses. Je m’en sors très bien ici en France »a-t-elle conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire
haut de page